Islande

Islande

Terre de feu et de glace, l’Islande est une destination unique à faire au moins une fois dans sa vie, voire deux fois : en hiver et en été pour deux ambiances opposées. Nous y sommes allés en février, option plus risquée en terme de conditions climatiques mais paysages à couper le souffle de par leur charme. On vous embarque !

Départ de l’ouest : Reykjavik et le cercle d’or

Gullfoss Islande

Notre voyage a commencé par une soirée à Reykjavik, la capitale. La plus grosse ville du pays (130 000 âmes) est néanmoins visitable à pied. Passez par le port où vous pourrez voir la sculpture la plus célèbre de la ville, Sólfar, “le Voyageur du Soleil”. Prenez ensuite les petites rues du centre pour vous rendre à l’hôtel de ville où une grande carte en relief du pays vous attend, ainsi… qu’un lac. Puis, poussez vers l’église moderne de la ville (Hallgrímskirkja) qui vous étonnera par son architecture atypique et ses lignes futuristes. Revenez alors au centre ville pour vous imprégner de l’atmosphère et de l’urbanisme islandais.

Maintenant, vous allez embarquer pour plus d’une semaine de road trip islandais ! Vos trois premiers arrêts se feront au sein du “cercle d’or”. En premier lieu, le parc national de Thingvellir, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, où s’est établi un des plus vieux parlements au monde. Prenez le temps d’admirer les étendues qui s’offrent à vous.
Reprenez maintenant la route en direction de la zone géothermale de Geysir. Comme vous l’aurez peut-être deviné, vous pourrez ici contempler des geysers. Soyez patient, l’éruption la plus fréquente a lieu environ toutes les dix minutes, le spectacle vaut le détour. Faufilez-vous entre les geysers en prenant le temps de remarquer leur eau translucide et pure. Attention, l’odeur de souffre ambiante vous chatouillera les narines 😉

Arrêtez-vous aussi au Laugarvatn Fontana où vous pourrez vous baigner dans des sources d’eau chaude en admirant le lac voisin, il n’y a que l’Islande pour nous offrir ce type d’expérience !

Enfin, pour terminer ce cercle d’or, rendez-vous plus au nord, à Gullfoss. Haute de 32 mètres et large de 70 mètres, cette cascade est l’une des plus époustouflantes d’Islande. En hiver, l’accès y est un peu plus compliqué mais ne vous découragez pas, vous ferez partie des chanceux à pouvoir admirer une telle merveille de la nature.
Nous avons ensuite repris la route vers Vik pour y passer la nuit, non sans mal; la prudence s’impose sur les routes en cette saison. A ce propos, nous vous conseillons de lire notre article de précautions à prendre pour partir en Islande en hiver afin d’éviter mauvaises surprises :-).

Plage de sable, glaciers et Höfn : cap sur le sud

 

Plage de Reynisfjara Islande

Une fois à Vik, aventurez-vous à la plage de Reynisfjara. Célèbre plage de sable noir, le lieu est impressionnant aussi avec ses massifs rocheux taillés par la mer. Restez quelques instants pour admirer le tout 🙂

Reprenez ensuite la route (140 km en direction de Skaftafell) jusqu’au glacier Vatnajökull, à l’intérieur du parc national du même nom. Il s’agit du deuxième plus grand glacier d’Europe, vous pouvez y faire de la randonnée et diverses excursions. Si vous n’avez pas assez de temps vous pouvez vous contenter de vous approcher du glacier (après une marche de 1,5 km) et de le contempler, le spectacle est très impressionnant.
Vous allez maintenant découvrir un important spot de l’Islande, à 60 km de votre position : Jökulsárlón. La “lagune du glacier” est un incontournable de votre voyage. Glaciers à perte de vue, lumières inédites se reflétant sur la lagune, ambiance polaire et dépaysement total seront au rendez-vous. Il s’agira d’un moment unique de votre road trip, que vous partagerez avec les rois de la banquise : les phoques ! Si vous voyagez en hiver, venez en fin d’après-midi pour observer les changements de lumières. Absolument magnifique.

Passez la soirée et la nuit à Höfn, village typique islandais (à 80km de Jökulsárlón). Mention spéciale au restaurant Humarhöfnin et ses pizzas à la langouste ainsi qu’à la guesthouse house of the hill, lieu cosy et confortable dans laquelle vous passerez une très bonne nuit. Nous avons eu la chance d’admirer depuis notre fenêtre une aurore boréale, c’était tout simplement incroyable.
Le village de Höfn mérite d’être visité pour se faire une idée du mode de vie islandais hors de la capitale, qui est modeste et où l’on prend le temps. Faites aussi un tour du côté du port de pêche avant de reprendre la route pour entamer la deuxième partie de votre voyage, en passant par Djúpivogur et son petit port.

Un village français, Egilsstaðir et Mývatn

Une halte s’impose au village français de l’île, Fáskrúðsfjörður. Les pêcheurs français du XIXème siècle y avaient leur fief; un musée français retrace cette histoire si vous souhaitez en savoir plus. Le petit village de 650 habitants comporte un hôpital français, toujours de la même époque. Vous remarquerez aussi le fjord et son eau pure le long duquel le village a été construit.
Roulez jusqu’à la plus grosse ville de l’est, Egilsstaðir, pour y dormir. Ce n’est pas la plus charmante des villes islandaise mais vous trouverez toutes les commodités pour refaire le plein !

Votre journée du lendemain vous guidera jusqu’au lac de Mývatn où vous devrez absolument passer aux bains naturels. Ancrés dans un décor sauvage et dotés d’une vue sur le paysage sans fin, prenez le temps de vous relaxer. Nous n’avons malheureusement pas pu accéder au site à cause d’une tempête de neige. Nous n’avons pas non plus pu nous rendre à Krafla, un volcan peu élevé et accessible aux abords de Mývatn, qui nous a été recommandé. Enfin, dormez à l’hôtel Laxa pour avoir une vue panoramique sur la nature islandaise depuis votre chambre (cf la photo de couverture de cet article). Peut-être aurez-vous la chance de voir une aurore boréale depuis votre lit ?

Akureyri, bonjour aux baleines et petites routes côtières

Excursion baleines Islande

La suite de votre voyage se poursuivra à Akureyri depuis Mývatn (environ 100 km). En chemin, ne manquez pas la cascade Goðafoss à laquelle le gel et la neige apportent un charme fou. Puis passez par Akureyri, plus grosse ville du nord de l’Islande, érigée tout à côté du fjord d’Eyjafjörðu. Jetez un œil aux feux tricolores, vous verrez que des cœurs ont remplacé les feux rouges, nous avons aimé 😉
La suite de notre voyage nous a amené à Dalvík, où nous avons pris le bateau pour une croisière en compagnie des baleines ! Il y fait assez froid mais notre première expérience avec ces sublimes cétacés nous a réchauffé le cœur. On ne pourra que trop vous recommander de prendre vos billets pour une croisière (environ 3 heures) que vous n’oublierez pas.

Reprenez la route direction Sauðárkrókur en prenant soin de passer par le nord de Dalvík, via les routes côtières (vous vérifierez l’état de la route avant de vous y aventurer 😉 ). Vous savourerez le paysage marin ainsi que la lumière du coucher de soleil, époustouflante. Etant arrivé assez tard à Sauðárkrókur, nous ne pouvons vous recommander quelque activité, la ville ne nous ayant pas marqué.

Notre voyage s’est arrêté peu après cette dernière étape, nous avons repris la route en direction de Reykjavik pour y passer deux jours. A notre désarroi, nous n’avons pas eu le temps d’aller explorer les Les Fjords de l’Ouest qui valent pourtant le détour. Cela nous donne une raison de plus d’y retourner 🙂

Que retiendrons-nous de l’Islande en hiver ?

Beaucoup de choses resteront gravées dans notre mémoire. Les cascades, les glaciers, les animaux, les fjords, les sources d’eau chaude… l’Islande est un pays unique qui dévoile son histoire sauvage à qui sait l’apprécier. La route 1 qui fait le tour de l’île est une attraction à elle seule, elle nous fait passer par tous les paysages, tantôt au milieu des glaciers, tantôt au bord de la mer au beau milieu d’un troupeau de rennes, tout simplement incroyable. En hiver, le manteau blanc et le gel qui recouvrent le pays donnent une ambiance totalement différente des prairies vertes de l’été. C’est pour cela que nous vous recommandons de partir en Hiver ET en été.

Chevaux islandais

N’oublions pas les stars de l’île, les fameux et adorables chevaux islandais qui s’approcheront volontiers si vous prenez le temps de vous arrêter pour les caresser, on comprend pourquoi les islandais y sont tellement attachés.
Enfin, si vous partez en hiver, nous vous conseillons de lire nos astuces pour voyager en toute tranquillité et d’éviter les erreurs que nous avons faites.

 

Liens utiles

Pour voir si vous aurez la chance d’admirer une aurore boréale, cliquez ici.

Pour avoir une vision exhaustive des sources chaudes en Islande, cliquez ici.

Le site de la météo islandaise, à consulter chaque jour surtout en hiver, cliquez ici.

Laisser un commentaire