La Crète

La Crète

Qui n’a jamais entendu parler de la Crète autour de soi ? Plages de sable blanc, eaux turquoises et températures en accord avec un soleil radieux. Le tout à seulement 3h30 de Paris, ce qui est un avantage indéniable pour tous ceux qui désirent s’offrir un décor paradisiaque à moindre coût. Nous sommes partis une semaine, on vous raconte 🙂

La Canée et Réthymnon, la charmante Agios Nikolaos

 

Le port de la Canée

La Canée (prononcez “Rania” pour vous faire comprendre des locaux) offre un résumé de l’histoire et du mode de vie des autochtones d’hier et d’aujourd’hui. Influencée par les Vénitiens, les Ottomans et les Grecs, la vieille ville regorge de ruelles toutes plus charmantes les unes que les autres. N’hésitez pas à vous y perdre, c’est encore le meilleur moyen de visiter en faisant des découvertes à chaque coin de rue. Bougainvilliers régnant en maîtres sur les façades des bâtisses et restaurants aussi bons les uns que les autres (passez par 63o Mezedosxoleion et le Koutourouki, c’est un régal) sauront vous faire rentrer dans l’ambiance. A ce sujet, il y a une douceur de vivre à La Canée qui est perceptible et sécurisante, nul souci à vous faire 🙂
Votre visite de Chania passera obligatoirement par le port vénitien bordé de la plus grande place de la ville. Nous vous conseillons, si une envie gustative vous prend, de ne pas vous attarder dans les restaurants à proximité immédiate du port, pour plus d’authenticité.

Réthymnon (ou “Réthymno” en VO), est un peu du même acabit que La Canée, mais avec la plage en plus. Là aussi, laissez votre feeling guider votre chemin, il n’y a rien de mieux pour découvrir les environs. Architecture et art de vivre vous raconteront l’histoire de la ville. Le port vénitien avec son phare vaut le détour. Comme à La Canée, les meilleurs mets se trouvent dans les petites rues : arrêtez-vous au Raki ba raki, l’un des restaurants les plus authentiques de la ville. Nous vous conseillons de faire une halte à la forteresse Vénitienne qui surplombe la ville. A l’est, si vous avez l’occasion d’y passer, arrêtez-vous dans la petite ville portuaire d’Agios Nikolaos. Plus touristique et moins historique que La Canée ou Réthymnon, Agios Nikolaos n’en est pas moins agréable, de par son port, sa petite plage charmante et… son lac dans lequel Athéna se serait baignée. Nous vous invitons à vous promener autour de cette étendue d’eau profonde de 64 mètres (!) et de pousser jusqu’aux hauteurs, où une vue imprenable vous attend. De plus, la ville est l’un des points de départ pour visiter “l’île des lépreux”, Spinalonga, dont nous allons vous parler plus bas dans cet article.

Nous vous recommandons de visiter La Canée et Réthymnon au moins pendant un après-midi et de pousser jusqu’au soir pour y dîner. Quant à Agios Nikolaos, passez-y au moins une fin d’après-midi/début de soirée pour manger au bord du lac, au Gioma mezze de préférence, que nous avons apprécié. Mais si vous devez n’en faire qu’un, allez au Kyma, endroit plus populaire et chaleureux où le patron est venu trinquer avec nous pour boire le “raki”, digestif qui vous sera servi à la fin de tous vos repas sur l’île. Enfin, note importante si vous êtes amoureux des chats (ou pas), vous serez servi : il y en a partout ! Ils n’hésiteront pas à venir vous voir à table pour participer à votre repas 🙂

Les plages de Crète

Balos Crète

Comment parler de la Crète sans aborder les plages ? A l’ouest de l’île, la presqu’île de Balos est incontournable. Plage de sable fin et eaux cristallines vont vous donner de bonnes raisons d’aller observer les petits poissons au bord de l’eau avec un simple masque. Pour aller à Balos, prenez le bateau en partance de Kissamos sur les coups de 10h30. Vous ferez une première escale à l’île de Gramvoussa (nous y reviendrons plus tard) puis à Balos pendant 1h30. Vous serez de retour vers 18h. Vous l’aurez peut-être compris, la plage de Balos est très prisée, les bateaux de touristes gâchent quelque peu le paysage idyllique.

Autre plage célèbre à l’ouest, celle d’Elafonissi. La presqu’île est connue pour son sable rose que vous pourrez admirer dans le reflet de l’eau de mer. Le charme opère tout de suite. Cependant, là encore, les touristes y sont nombreux, il est recommandé d’y aller le matin. Il faut compter 1h45 de La Canée pour se rendre à Elafonissi en voiture.

Prenez le temps d’aller explorer la plage de Falassarna, non loin de Balos. Accessible en voiture, admirez le paysage de la Crète en haut de la colline en vous rendant à la mer. Vous aurez une vue imprenable sur la nature en contrebas. Le coucher de soleil vaut le détour apparemment 🙂
Enfin, la plage de Georgioupolis est située en plein cœur de la ville. Allez voir la petite chapelle bleue et blanche au bout d’un long chemin de pierre situé sur l’eau. Attention à la glissade mais aussi aux petits crabes, inoffensifs mais fragiles.
Il y a encore beaucoup d’autres plages en Crète, comme celles de Matala ou de Preveli que nous n’avons pas eu le temps de voir en une semaine.

Les gorges de Samaria

L’île grecque ne se résume pas qu’aux plages. Pour les amateurs de randonnées, des sites rocheux et montagneux existent et valent la peine de s’y rendre. Les gorges d’Agia Irini, d’Imbros et de Samaria attendent d’être dévalées. Nous avons opté pour les gorges de Samaria, parmi les plus célèbres. Beaucoup de monde cependant, mais cela n’enlève rien au somptueux paysage boisé et rocheux des gorges.

Longues de 16 kilomètres, les gorges de Samaria sont les plus longues d’Europe avec les gorges du Verdon. Pour vous y rendre de La Canée, nous vous conseillons d’acheter un billet groupé, comprenant l’aller en bus et le retour en bateau puis bus. Pour notre part, nous nous sommes levés à 5h30 du matin pour un retour à 21h le soir. Grosse journée en perspective avec 8 heures de marche et maux de cuisses à prévoir, mais cela en vaut vraiment la peine (on vous l’assure !). Point important, si vous avez de gros problèmes de genoux ou des ennuis cardiaques, il est préférable de passer votre tour :). Lors de votre marche, contemplez la faune, la flore et la grandeur des lieux : on se sent tout petit au milieu de cette splendeur naturelle. Ne manquez pas les “portes de fer” et si vous êtes chanceux, vous pourrez voir de près un “Kri-Kri”, chèvre des landes crétoises habitant les gorges à l’état sauvage.

A la fin de la balade, la plage d’Agio Roumeli vous tend les bras pour vous rafraîchir en attendant le bateau. Vous avez fini de marcher, détendez-vous !

Les îles de Gramvoussa et de Spinalonga

Spinalonga Crète

La Crète se compose de plusieurs îles ou presqu’îles. Gramvoussa, qui est à proximité de la baie de Balos, en fait partie.Vous pouvez y débarquer en prenant un billet de bateau qui combine Balos et Gramvoussa. Les Vénitiens y ont construit un château au XVIème siècle dont il reste les vestiges encore aujourd’hui. Cependant, préparez-vous à une longue montée caillouteuse, heureusement jalonnée de marches en pierre. Mais une fois tout en haut, vous ne pourrez qu’être époustouflé par la vue sur les eaux turquoises et Balos en arrière-plan. Remarquez les oignons sauvages au sol ainsi que quelques Kri-Kri sur l’île rocheuse d’en face. Notez que l’endroit est touristique, des personnes indélicates y laissant même des déchets…

L’île de Spinalonga n’est pas en reste. Historiquement occupée par les Vénitiens, les Ottomans ont conquis les lieux jusqu’au début du XXème siècle pour repasser ensuite sous l’égide Grecque. Aujourd’hui, vous pourrez y admirez des habitations de l’époque assez bien conservées, le tout en faisant le tour des remparts. Vous ressentirez l’histoire de cette île et la manière dont les lépreux y ont mené une vie active et communautaire, même exclus du reste de la population crétoise. Vous pouvez accéder à l’île en partant d’Agios Nikolaos pour une vingtaine d’euros, le tout en bénéficiant d’un guide sur place et d’une escale en pleine mer pour vous jeter à l’eau.

Que retiendrons-nous de la Crète ?

La nature dans toute sa splendeur avec pas moins de 32 millions d’oliviers, ses plages paradisiaques ainsi que la gastronomie Grecque. Les autochtones vous accueillent avec le sourire et nous sentons qu’il fait bon vivre en Crète. Un conseil, louez une petite voiture, c’est suffisant pour conduire sur les grands axes et visiter quelques villages de montagne. La façon de conduire des crétois est spéciale, mais on s’y fait 🙂

Nous espérons vous avoir donné envie de découvrir la Crète, île remplie de charme et carrefour de civilisations à seulement quelques heures de la France. A vous de voyager 🙂

Laisser un commentaire